Bienvenue sur le site du Groupement d’Intérêt Public Enfance en Danger. Vous y trouverez toutes les informations relatives à son organisation et à ses missions, ainsi que des liens vers ses membres et ses partenaires.
Poursuivez votre visite en consultant les sites de chacune des deux entités du GIP :

ONPE 119

Le GIPED, partie prenante du 1er plan interministériel de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants


Laurence Rossignol, Ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes, lance le 1er mars le 1er plan interministériel (2017-2019) de mobilisation et de lutte contre les violences faites aux enfants.
Le GIP Enfance en DANGER y est partie prenante. En effet, l’ONPE sera notamment concerné par les travaux conduits sur le thème des décès d’enfants au sein de la cellule familiale.
Le SNATED sera plus particulièrement concerné par les questions de prévention et de repérage des violences faites aux enfants : une convention sera ainsi signée prochainement avec le ministère de la jeunesse et des sports afin de favoriser la communication sur le 119 dans tous les lieux gérés par le ministère.
Par ailleurs, ce 1er mars, Hermeline Malherbe, Présidente du GIPED au titre du SNATED, signera officiellement avec la fédération nationale solidarité femmes (gérant le 3919) une convention cadre sous le haut patronage de Madame Rossignol.
Cette convention a pour principal objectif de renforcer les liens de ces deux services et prévoit un principe de « culture partagée » dans l’information et la formation de leurs professionnels, afin de mieux prendre en compte les enfants victimes de violences au sein du couple.

Enfin, une campagne inédite de communication et de sensibilisation destinée à mieux faire connaître le 119 est lancée ce même jour à 14h par la Ministre des familles, de l'enfance et des droits des femmes. Cette campagne digitale rappelle que les violences faites aux enfants sont l’affaire de tous.
Tous les supports de sensibilisation (affiches et spots) sont disponibles sur le site du Ministère.
N’hésitez pas à partager cette campagne de communication sur les réseaux sociaux accompagnés de #Violencesfaitesauxenfants.